Le Douva (livre sacré)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Douva (livre sacré)

Message par Mateli le Ven 21 Oct - 17:30

Le Douva

Le Douva est le livre sacré du Matelisme, là où a été inscrite par la déesse toute l’histoire de la création de Matelia jusqu’à la Guerre des Races…
Le devin de Mateli ajouta des précisions après le Grand Exil.
« Au début il n’y avait rien. Et puis la déesse Mateli apparut et créa Matelia, un monde féérique, où toutes les espèces cohabitaient dans une parfaite harmonie. Les temps étaient bons, la nature luxuriante, et rien ne laissait présager le pire… »
De Mateli et de la danse sacrée

Mateli-douva-cecares, fille du néant, épouse de la nature, naquit de rien en plein centre du Monde. Bénie du don de l’imagination et de l’amour, elle commença par danser et chanter en sautillant dans le noir: et chaque fois que son pied rebondissait dans le vide, une étoile naissait. La danse de Mateli dura 500 jours et 501 nuits, et l’année matelienne fut ainsi créée. 
« La danse de Mateli fut nommée Senade, et elle fut enseignée à tous les premiers êtres:
Le pied droit rebondit une fois pour la déesse unique
Le pied gauche frappe le sol 9 fois pour les neufs jours de la semaine
Le tour sur soi-même symbolise le cercle de la vie, il doit être effectué d’un seul bond
Les deux pieds se reposent avec douceur, car la mort apporte l’apaisement
Cette danse doit être accompagnée de mouvements de bras immenses, car l’imagination n’a aucune limite
La Senade est dansée durant les grandes manifestations religieuses, au son des cinq instruments antiques: le cor, la flûte de pan, la contrebasse, le tambourin et la flûte traversière
Les instruments antiques appartiennent chacun à une race supérieure. »
Du Soleil et de la Lune

La 501e nuit, Mateli s’arrêta enfin de danser, car elle avait terminé de remplir le ciel d’étoiles. Epuisée par son effort, elle s’endormit entre deux d‘entre elles: la plus proche de sa tête grossit de bonheur et devint le Soleil, tandis que celle qui ne voyait que ses pieds s’éteignit de tristesse et fut nommée la Lune. À son réveil, la déesse confuse embrassa la Lune, et le Soleil pour la réconforter lui offrit un peu de sa lumière. Les deux astres brillent ainsi ensemble, chacun leur tour, selon le cycle des jours. 
De la naissance de Matelia

La déesse passa 100 ans à chanter avec les étoiles: Lune et Soleil tournaient autour d’elle dans une farandole joyeuse, et une profonde amitié naquit entre eux. Cependant Mateli commença à s’ennuyer de cette vie si monotone, et souhaita créer autre chose. Faisant appel au don de l’imagination encore une fois, elle choisit le cercle que formaient la Lune et le Soleil comme endroit pour créer son œuvre. Matelia naquit alors de l’étreinte des trois amis, la première planète, ronde et bleue azur. Mateli, enchantée par cette nouvelle création, la fit tourner entre ses doigts et ainsi naquit la rotation de la planète. La main que la déesse avait posée sur le globe fit pousser la terre, verte et luxuriante, pleine de plantes et de vie. 
« Mais Soleil et Lune, jaloux de cette nouvelle arrivante, décidèrent de l’éliminer
Lune fit monter les marées si hautes que les plus grands arbres furent arrachés et emportés au fond des eaux
Mateli qui avait le dos tourné ne vit rien, et lorsqu’elle aperçut la catastrophe elle étreignit la planète pour faire repousser les plantes
Soleil profita d’un nouveau moment d’inattention de la déesse pour brûler toute la terre de son feu dévastateur.
Mateli voyant cela pleura tant sur sa planète qu’elle éteignit l’incendie
Furieux et pleins de jalousie, les deux astres décidèrent alors d’associer leurs deux pouvoirs pour anéantir définitivement Matelia
Entendant cela, une jeune étoile vint prévenir la déesse de ce qui se tramait: elle courut si vite à travers le ciel qu’on la surnomma alors Etoile Filante
Mateli, comprenant qu’elle avait été trompée, entra dans une colère terrible, et elle sépara alors définitivement le Soleil et la Lune pour les punir
Soleil fut envoyé dans le jour et Lune dans la nuit, et ainsi ils furent condamnés à ne plus jamais se voir
On appela cet incident la Grande Trahison… »
De la vie

Après la Grande Trahison, Mateli n’avait plus aucune raison de rester dans le ciel, et elle descendit sur Matelia pour se consacrer entièrement à elle. La déesse créa alors les climats froids et chauds, elle fit pousser les montagnes, traça les rivières, creusa les lacs…une fois tout ceci accompli, Mateli regretta l’amitié des astres, et décida de créer d’autres entités avec lesquelles elle pourrait converser: car les plantes, les roches et les éléments, aussi beaux et fidèles soient-ils, n’avaient pas de conscience propre. Alors Mateli créa les animaux.
« Mateli créa les animaux à partir de ses vêtements, qu’elle arracha en différents morceaux
Etant attachée au ciel, elle découpa en premier ses manches pour créer les oiseaux, ils furent couverts de plumes et reçurent la capacité de voler
Matelia étant la première à connaître l’eau, la déesse déchira dans un deuxième temps ses chaussures, les poissons eurent les écailles et la capacité de respirer et vivre sous l’eau
Mateli créa les êtres terrestres en dernier, pour s’assurer d’avoir toujours quelqu’un auprès d’elle: les mammifères naquirent de sa robe et reçurent les poils et la queue
Mateli offrit à tous les animaux le don de l’amour, mais elle s’abstint de leur donner l’imagination, ayant peur de voir de nouveau les êtres chers à son cœur la trahir
Ainsi vécut la déesse pendant de nombreuses années, nue parmi les animaux et les plantes, parcourant en dansant toutes les régions de Matelia qu’elle bénit de sa présence… »
Des Cecares

Après la création des animaux, Mateli vécut de nombreuses et belles années, si bien qu’elle oublia doucement les tristes évènements qu’elle avait vécu dans le ciel et ne songea plus jamais à y retourner. La création était devenue sa principale occupation, elle avait créé le temps et la vieillesse, de nouveaux animaux tels que les insectes et les reptiles, la mort, la naissance, la distance…un jour elle décida de créer une nouvelle sorte d’animaux, à qui elle donnerait cette fois à la fois l’amour et l’imagination. Cependant, dans sa grande sagesse, Mateli décida de ne créer que quelques entités, pour éviter que de mauvaises choses se produisent en trop grande quantité. Ainsi naquirent les Cecares, dieux protecteurs des éléments, et les Esprits, gardiens de l’équilibre.
« Mateli créa tout d’abord cinq Cecares, afin de protéger cinq éléments chers à son cœur
Da-deko-maga, fille du feu, épouse du magma, sa chevelure incandescente et sa peau de charbon apportent chaleur et réconfort aux êtres
Hel-fousa-nua, fils de l’air, époux des nuages, son corps translucide et ses yeux blancs donnent à chacun la liberté
Ban-tel-roc, fils de la terre, époux des roches, sa force incroyable et son cœur immense apportèrent au monde le courage
Lai-io-tor, fille de l’eau, épouse du torrent, sa légèreté et son agilité inspirèrent l’intelligence
Kou-ar-pan, fils de la nature, époux des plantes, son respect et sa sagesse furent les fondements de la générosité
Da, Hel, Ban, Lai et Kou; chaleur, liberté, courage, intelligence et générosité, cinq frères et sœurs que Mateli fit surgir des entrailles mêmes de la terre
Mateli et les Cecares vécurent cinquante ans ensemble parmi les animaux et la nature
Leurs journées étaient faites de discussions toutes plus intelligentes les unes que les autres, et la vie était parfaite en ce temps
Mateli autorisa finalement les Cecares à créer, eux aussi, et ils s’appliquèrent à façonner chacun deux nouveaux êtres protecteurs
On les appela Esprits et ils reçurent chacun à leur tour le don de l’amour et de l’imagination
Da créa Deko et Maga pour protéger l’amour et la compassion
Hel mit au monde Fousa et Nua afin de mettre en sécurité la pensée et l’imagination
Ban façonna Tel et Roc pour assurer la force et l’équilibre
Lai eut l’intelligence de créer Io et Tor pour préserver la curiosité et la connaissance
Kou finit en fabriquant Ar et Pan, gardiens de la gentillesse et du désintéressement
Ainsi furent créés les Cecares et les Esprits qui protègent et régissent notre monde… »
De l’Ere Nouvelle

Mateli, accompagnée des Cecares et de leurs Esprits, gagnait en sagesse de jours en jours, cependant elle oubliait tous les jours un peu plus la Grande Trahison et les astres qu’elle n’avait pas revu depuis lors. Sa confiance en ses Cecares était telle qu’elle se dit alors que donner imagination et amour aux êtres n’était pas si dangereux, et que désormais elle saurait gérer et protéger les entités qu’elle créerait. Le 500e jour de la 50e année passée avec les Cecares, Mateli convia ses amis dans la plaine de Tresoria où elle fit apparaître sous leurs yeux ébahis la plus grande cité qu’il ait jamais existé. 
« Tresoria était une cité aux toits immenses, bâtie dans l’or et l’argent abondants à cette époque
Pour y entrer, un portique de marbre blanc devait être traversé, et celui-ci était la plus belle œuvre qu’il ait jamais été donnée de voir, retraçant l’histoire de Matelia depuis la descente de Mateli sur la terre
Chaque maison était un palais, de splendides fontaines représentants les Cecares et les Esprits décoraient chaque coin de rue, et l’eau qui en coulait était d’une pureté absolue
Le point culminant de la cité était son temple, bâti en face du portique d’entrée à l’autre bout de la ville
A l’intérieur même du temple se déployait le plus luxuriant des jardins, où tout poussait en abondance, où tous les êtres du monde vivaient et où Mateli installa le salon des discussions entre elle et les Cecares
Mateli proclama officiellement Tresoria « Première Cité de l’Ere Nouvelle » et expliqua alors le plus grand projet de son existence… »
Assis dans le temple de Tresoria, Mateli et les Cecares tinrent alors la réunion de la Création. L’Ere Nouvelle débuta avec la création des cinq peuples supérieurs, que Mateli décida de placer à Tresoria et de confier à ses cinq Cecares: Techmérides, Aniveguins, Sépurals, Suguliens et Lagdanites.
« Les Techmérides, une race ultra-connectée peuplée des plus grands inventeurs, allant des génies de l’informatique aux mécaniciens les plus habiles, furent confiés à Ban
Les Aniveguins, un peuple prônant la vie en communion avec tous les êtres vivants dont certains ont la capacité de se métamorphoser en animaux de toutes sortes, furent confiés à Kou
Les Sépurals, de sombres créatures masquant leurs émotions et affectionnant particulièrement le pouvoir. Beaucoup d’entre eux connaissent les faiblesses du corps et de l’âme et n’hésitent pas à s’en servir pour arriver à leurs fins, et ils furent confiés à Hel
Les Suguliens, un peuple de joyeux lurons aimant faire la fête, boire beaucoup et s’adonner à des passe-temps tels que la musique ou la danse ces informateurs hors-pair malgré leur sens de l’humour parfois abusif furent confiés à Da
Les Lagdanites, êtres hybrides vivant dans le calme, la famille représentant tout pour eux, et n’accordant leur confiance que très rarement aux personnes extérieures, furent confiés à Lai
Mateli offrit à ces cinq races supérieures l’imagination et l’amour, et l’Ere Nouvelle passa à Tresoria sous le signe de l’amour entre les races
Tous les habitants de la cité passaient au temple chaque jour pour converser avec Mateli et les Cecares qui leur offrirent tous les dons qu’ils possédaient
Les divinités vivaient heureuses avec tous ces nouveaux êtres et ne virent pas la terrible menace arriver… »
De la Guerre des Races

« A partir d’ici Mateli ne put écrire d’avantage dans Le Douva, car il faut savoir que tout se passa très vite et que la déesse disparut peu de temps après tous ces évènements
C’est donc moi, son devin, qui ai pour devoir de retranscrire ce qui s’est passé à partir de ce moment
Alors que Tresoria était le plus bel endroit du monde et que la vie s’écoulait à merveille, les races dont la curiosité était devenue bien trop grande demandèrent aux dieux à voyager
Mateli ne vit aucun inconvénient à ce que son peuple découvre la beauté de Matelia et les encouragea à le faire
Les Cecares, plus sceptiques, ne purent cependant rien faire pour les arrêter
Les races se divisèrent alors pour parcourir le monde, et lentement de nouvelles cités se fondèrent partout sur Matelia
Tresoria se vidait lentement de ses habitants, mais aucune cité, pas même la belle Elgardel, ne parvint à l’imiter dans sa splendeur
Mateli continuait à vivre dans l’insouciance, alors que les Cecares commençaient à voir leurs peuples se diviser et se créer de nouveaux sentiments
Ils tentèrent de raisonner la grande déesse, mais lorsque celle-ci comprit ce qu’il se tramait, il était déjà bien trop tard
L’imagination que les dieux avaient offert aux races avait produit de nouveaux sentiments: haine, peur, douleur, colère, tous produits des esprits des races supérieurs
Les ressources naturelles furent utilisées à mauvais escient
Des armes toutes plus destructrices les unes que les autres virent le jour
La magie qui avait pour but de rendre le monde meilleur se transforma peu à peu en outil de vengeance et de pouvoir
Les Cecares furent contraints de se diviser à leur tour, car leur devoir était de protéger leur race, et Tresoria fut désertée… »
Du Grand Exil

« Mateli se retrouva seule dans son temple, à regarder toute son œuvre s’auto-détruire par sa faute
Là où la division avait permis l’équilibre chez les astres, elle n’apportait que la haine entre les peuples de Matelia
La déesse comprit qu’elle ne pouvait plus rien faire, et dans un élan de colère, elle fit disparaître des esprits des êtres l’emplacement de Tresoria que l’on appelle désormais La Cité Perdue
Mateli fit venir un devin des contrées lointaines, il parcourut Matelia de long en large pour annoncer la prophétie que la déesse laissa avant de disparaître complètement de Matelia:
« Seule la race qui retrouvera les Larmes de Mateli pourra se proclamer reine de Matelia. Voici ma volonté et elle est indiscutable. »

Sans un indice de plus, les races calmèrent lentement la guerre et se lancèrent toutes à la poursuite des Larmes
Ainsi s’achève Le Douva, jusqu’au retour de la grande déesse en exil… »

Mateli
Admin
Admin

Messages : 193

http://leslarmesdemateli.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum